Agenda du Studio : Décembre est Complet ! Il reste 4 places pour janvier.   •   Agenda du Studio : Décembre est Complet ! Il reste 4 places pour janvier.   •   Agenda du Studio : Décembre est Complet ! Il reste 4 places pour janvier. !  •  

Pourquoi j’ai décidé d’embaucher ?

Je profite de cette semaine covidée, calée au fond de mon lit, agonisant à moitié (c’est faux je vais mieux hein) pour alimenter le blog. Je voulais faire une vidéo à ce sujet mais ma tête ressemble à celle d’un zombie défraîchit à 4h du matin et ma voix à celle de Dark Vador après une demie-cuite au rhum blanc alors du coup, écrire sera la meilleure solution que j’ai trouvé 😅. Je dis n’importe quoi hein ? 🤣

Pour en revenir à nos moutons, si tu as suivi mes aventures sur Instagram tu es donc au courant que dès septembre j’accueille Marine et Alicia en contrat d’apprentissage au sein du studio. Mes premières salariées 🥳. Je suis vraiment contente et j’ai hâte de les accueillir comme il se doit !

Avant de te dévoiler ce que je prépare pour leur intégration dans un autre article, j’avais envie de tes parler de raisons qui m’ont poussées à prendre cette importante décision. Je vais te les énumérer par ordre d’importance pour moi.

Disclaimer : ce qui sont mes raisons ne sont pas nécessairement celles des autres hein.

Ne plus être seule

En vérité je suis une nana plutôt solitaire, voire même ultra solitaire. J’ai peu d’amies, je n’aime pas sortir. Et même si via les réseaux sociaux j’ai plutôt l’air d’une nana extravertie je suis en réalité une vraie introvertie. J’aime ma solitude et mon indépendance. J’aime être avec mes chiens et mon chat et les endroits où il y a du monde et du bruit sont très inconfortables pour moi. Même jeune, je détestais rentrer tard de soirée je n’ai jamais été une fêtarde, les fois où je l’ai été je suivais le moov c’est tout. Bref j’aime être tranquille. Et alors, je déteste l’imprévu et encore plus qu’on me foute la pression. Pour toutes ces raisons je pensais que j’étais faites pour travailler seule. Mais cela n’a aucun rapport. En avril j’ai accueilli Karima en stage pendant 6 semaines, et en mai Mélodie pour 6 semaines également. Eleana est arrivée en juin pour 3 semaines.

Et autant j’avais passé un hiver seule et éteinte, autant avoir tout ce petit monde m’a redonné envie de créer et de partager. On a travaillé bien sûr, mais on a aussi rigoler, pester, râler, manger (beaucoup! ) et c’était vraiment chouette. J’ai compris que je ne devais pas/plus rester seule. Pour ma santé mentale avant tout. J’ai compris que l’équilibre était un savant mélange de compagnie et de moments seule. Et donc qui mieux que des apprentis qui sont donc en partie en étude et en partie en entreprise pour travailler avec moi et en même temps me permettre d’avoir des moments de travail seule ?

Echanger et partager

Parce que en vérité apprendre et échanger mon savoir c’est génial. Je l’ai vu avec Mélodie, Karima et Eleana, j’ai plein de chose à transmettre. Et j’ai adoré le faire. Je parle pas seulement des compétences techniques mais aussi de ces petites choses abstraites qui font mon « art ». Cet oeil aiguisé sur l’harmonie des couleurs, sur ces petits détails qui font toutes la différence.

Et puis, aussi, j’ai beaucoup de chose à apprendre d’elle. Elle c’est la jeunesse. C’est cette nouvelle génération en qui je crois très fort. Quand la plupart de mes collègues se plaignent que « personnne » ne veut plus travailler et que cette génération est perdue, moi je rencontre des jeunes filles qui ont envie à leur façon et qui ont bien raison. Je ne vois que des jeunes filles qui ont envies d’apprendre. Je vois une génération qui ne sacrifiera pas sa vie privée pour le travail, je vois une génération qui ne travaillera pas gratuitement à la maison et qui ne fera pas d’heure sup et bien : elles ont raison. Et ça me va. C’est pas une génération qui ne veut plus travailler, c’est une génération qui récolte une société merdique que l’on a crée (oui, oui NOUS) et qui décide de travailler différemment. Alors moi, elle me fait du bien cette génération. La candeur d’E qui souffle après le déjeuner parce que « le travail c’est long quand même », me fait du bien. Consoler M qui s’est disputée avec son copain, ça me fait du bien (c’est tous des connards de tte façon 🤣) . En gros on ne laisse plus la vie privée aux portes du travail (comme ma génération l’a si souvent entendu et mon dieu que c’est merdique !!! ) par contre on laisse le travail à la porte de la vie privée et c’est tant mieux, elles ont tellement raison ! Je laisserais donc le soin à mes collègues boomer de les critiquer, je préfère de loin les prendre sous mon aile, et me nourrir de leur jeunesse et de leur vision.

Travailler (un peu) moins et mieux

Alors oui les alternants ne sont pas des salariés totalement autonomes mais quand même un peu. Elles devraient arriver au bout de quelques semaines à être en charge de tâches accessibles et ce de façon autonome. A moi d’évaluer lesquelles je suis en mesure de leur déléguer. Mais déléguer c’est une des clés pour être moins surchargée. C’est aussi une occasion d’organiser les projets différemment, avec plus de performances ( à plusieurs c’est mieux !). Go brainstormed autour d’une boîte de cookies ! 🤗

Elles vont aussi m’apporter un cadre de travail régulier. Bah oui parce qu’elles auront des plannings et des horaires et que je vais donc devoir : en faire autant ! Comme faire une pause le midi. C’est tout bête, mais seule j’avais tendance à manger au bureau ou à expédier ma pause. Je vais donc moi aussi devoir me plier aux horaires : de bureaux ! Et mine de rien un cadre « horaires » me manquait énormément !

L’Aspect Financier

Cet aspect à terminé de me convaincre. L’état verse une aide exceptionnelle de 8000 € la première année pour chaque contrat en alternance signé avant la fin de l’année (attention il y a des conditions). En gros L’aide est divisée en 12 et versée chaque mois sur le compte de l’employeur avant le versement du salaire de l’apprenti. Ainsi une bonne partie du salaire des alternants est pris en charge la première année. En toute transparence il devrait me rester à charge 50% du salaire pour l’une et je crois 20% pour l’autre. Moi cela me permet d’aborder cette première année sereinement et elles de trouver une entreprise pour passer leur diplôme. Evidemment j’ai aussi calculé la rentabilité de mes salariées, c’est à dire, à partir de combien exactement leurs salaires, charges, mutuelles et prévoyances sont amortis et cela correspond à quoi concrètement ? Un site web par mois ? 2 ? Une identité visuelle ? En comptant le temps de formation, de suivi, de correction etc… ? Ce calcul est hyper important pour mon prévisionnel ! J’ai pas encore la réponse exacte car cela dépendra aussi de leur aptitudes, qu’il faudra que j’observe pendant les premières semaines. Car je n’oublie pas qu’elles sont là pour apprendre.

Une nouvelle étape

Bref, une nouvelle étape dans mon développement et j’ai vraiment hâte c’est une très grosse étape ! J’ai hâte de vous les présenter, de vous partager les backstages, des les « introduire » sur mon site web et Instagram ! Je nous souhaite beaucoup de rigolades et de bons moments dans une ambiance détendue !

Mélanie

Mélanie

Directrice artistique du studio, j'aime les donuts et les cookies et évidemment le bleu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D'autres Articles

contact